Métropole du Grand Paris – Périmètre

Le 1er janvier 2016 est officiellement créée la Métropole du Grand Paris (MGP), un vaste ensemble couvrant Paris, les communes des départements de la petite couronne (92, 93 et 94) ainsi que 7 communes limitrophes. La métropole regroupe 131 communes et 7 millions d’habitants. Elle est gouvernée par un conseil métropolitain.

Elle est organisée en douze territoires qui prennent la place des intercommunalités existantes : T1 – Paris, T2 – Sud Hauts-de-Seine, T3 – Grand-Paris Seine Ouest, T4 – La Défense, T5 – Boucle Nord 92, T6 – Pleine Commune, T7 – Territoire des aéroports, T8 – Est Ensemble, T9 Grand-Paris Est, T10 – Association des collectivités territoriales de l’Est parisien, T11 – Plaine Centrale – Haut Val-de-Marne – Plateau Briard, T12 – Val de Bièvres – Seine Amont – Grand Orly.

Carte des territoires 11-12-2015-1
Métropole du Grand Paris – Périmètre

Montrouge fait partie du territoire T2 avec Châtillon, Malakoff, Clamart, Fontenay-aux-Roses, Bagneux, Bourg-la-reine, Le Plessis-Robinsons, Sceaux, Chatenay-Malabry et Antony.

Chacun de ses territoires sera dirigé par un Conseil de territoire composé d’un nombre de conseillers territoriaux allant de 72 à 163 en fonction de la taille du territoire et du nombre de communes qui le composent, Montrouge sera représenté par 10 conseillers). Chaque commune disposant au moins d’une voix au sein du Conseil métropolitain.

Amélioration du réseau de transport, construction de nouveaux logements, développement de l’activité économique sur le territoire régional et création d’emplois sont les éléments clés dans la construction de la Métropole du Grand Paris. Pour  pouvoir également développer une meilleure solidarité des territoires, réduire les inégalités territoriales et proposer un rééquilibrage en termes d’accès au logement, à l’emploi, à la formation, aux services et aux équipements, pour une plus grande équité..

La Métropole est dotée de quatre grandes compétences

  • L’aménagement de l’espace métropolitain,
  • La politique locale de l’habitat et du logement,
  • Le développement et l’aménagement économique, social et culturel,
  • La mise en valeur de l’environnement et la politique du cadre de vie.

Les territoires se verront progressivement confier les compétences suivantes :

  • aménagement (opérations d’aménagement, actions de restructuration urbaine, constitution de réserves foncières),
  • développement économique (zones d’activité, actions de développement économique),
  • habitat (OPH, améliorations du parc immobilier bâti, réhabilitation et résorption de l’habitat insalubre),
  • élaboration du plan local d’urbanisme,
  • politique de la ville,
  • action sociale d’intérêt territorial,
  • plan climat-air-énergie,
  • assainissement et eau,
  • gestion des déchets ménagers et assimilés,
  • équipements culturels et sportifs d’intérêt territorial.

A voir aussi

Il y a 3 ans … Clarissa Jean-Philippe

Il y a 3 ans … Clarissa Jean-Philippe. La jeune policière était lâchement abattue par le …