Macron – L’échec d’une tournée d’été !

Non, ce n’est pas la une d’un journal people ou même celle d’une presse spécialisée dans l’actualité musicale.

Non, il s’agit bien d’un déplacement organisé en Europe centrale pour peser en cette rentrée sur le thème “J’occupe le terrain !”, et il faut avouer que sur ce point bien précis c’est plutôt réussi. Les médias sont présents, ils relaient son actualité, brute, sans décryptage, ni même interpellation de l’opposition.

L’Europe se meurt … encore … et toujours … à cause de … et comme d’habitude ce sont encore les autres, ceux de l’Est … discours maintes et maintes fois utilisé en France par les partis populistes sur un plombier qui viendrait manger le travail des autres.

Mais pour le président en tournée, le coupable est tout trouvé, il est encore et toujours Polonais et détaché de surcroît !

Alors oui il faut réformer la directive des travailleurs détachés et à gauche le Parti Socialiste le demande avec d’autres, mais non l’Europe n’a pas attendue qu’il se décide à rentrer de vacances pour se mettre au travail.

Le Parlement européen a lancé ses travaux sur la réforme des travailleurs détachés depuis de nombreux mois et une révision allait aboutir comme le dit fort justement Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, Présidente de la Délégation socialiste française au Parlement européen. Rappelant en passant que le président français avait, de fait, rejeté ce compromis en s’apprêtant à abandonner la lutte contre le dumping social dans les transports.

De nombreuses études ont été nécessaires, pour clarifier les différentes situations. On y apprend notamment qu’après la Pologne, ce sont la France et l’Allemagne qui “envoie” le plus de travailleurs vers les autres États membres de l’Union. Les statistiques officielles réalisées en 2016, annoncent que 168 000 Européens travaillent en France contre 130 000 Français qui travaillent dans un autre pays de l’Union. Que sur ces 168 000, 28 000 viennent de Pologne et du Portugal, 22 000 de Belgique et 19 000 d’Allemagne.

On le voit stigmatiser l’autre et de préférences celui qui correspond le mieux aux critères des extrémistes et populistes de tous bords, le fameux plombier polonais, est une grave erreur politique que le Parti Socialiste ne laissera pas passer.

A voir aussi

Elections sénatoriales – Un nouveau souffle pour les Hauts-de-Seine

Découvrez la liste de vos 9 candidat-e-s de la liste de rassemblement de la Gauche …