Rythmes scolaires : retour à la semaine de 4 jours – Intervention de Joaquim Timoteo

Conseil municipal du 21 septembre 2017

Intervention de Joaquim Timoteo

ENFANCE JEUNESSE SPORTS – Rythmes scolaires : retour à la semaine de 4 jours

Quelques remarques d’ordre général tout d’abord pour rappeler que cette question du temps scolaire doit être traitée avec sérieux.

1/Elle exige qu’on l’évalue avant de poser tout constat à l’emporte-pièce sur son efficacité, constat souvent fondé sur des situations individuelles particulières. Pour que les effets d’une politique publique (qu’elle soit éducative ou pas ) se fassent sentir il faut de la stabilité.

2/Sur ce point de l’évaluation, je renvoie à un rapport trans-partisan du Sénat paru en juin 2017 qui revient sur un certain nombre de points et recommandait déjà de ne surtout pas revenir à la semaine de 4 jours vu les inconvénients qu’elle recèle et de ne pas revenir sur le principe même de la réforme de de 2013.

3/Sur l’évaluation toujours, le Ministre de l’éducation a fait tous les plateaux TV pour dire qu’il avait reçu un très gros rapport de ses services sur les effets de la réforme de 2013. Ce rapport je l’ai ici. Vous voyez combien il y est gros (il ne fait que 70 pages) et surtout ce rapport ne compare pas une organisation de semaine à 4 jours face à une organisation à 4,5 jours. Il regarde les effets sur les apprentissages uniquement des différents scénarios d’organisation de la semaine de 4,5 jours. Et effectivement l’organisation différente de la semaine (en 5 matinées) peut avoir des effets un peu différents selon les jours choisis. Ce qui redit l’importance qu’il y a à bien réfléchir tout cela.

Sur la situation montrougienne maintenant :

L’épaisseur et le contenu de cette délibération sont à l’image de ce que vous avez faits ces dernières années sur le sujet des rythmes scolaires, c’est-à-dire RIEN !

Vous n’avez jamais pris la mesure du changement opéré et des effets attendus à moyen terme de cette nouvelle organisation du temps scolaire et de son articulation à penser avec le temps périscolaire.

Vous n’avez cessé de résumer la réforme du passage aux 4,5 jours qu’à une seule dimension financière ; c’est une dimension qui n’est pas à éluder, je le concède, mais qui à elle seule ne fonde en rien une politique éducative.

Vous n’avez résumé la question de la semaine de 4,5 jours qu’à sa dimension financière en oubliant les pistes d’inventivité qu’elle proposait pour peu qu’on ait su mobiliser les ressources locales à notre disposition. On a évoqué tout à l’heure les associations ; comment les a-t-on mobilisées sur le sujet des nouvelles activités périscolaires, aux activités liées à la culture, aux arts, au sport ? On les a mal mobilisées voire jamais mobilisées.

Ce choix du retour en arrière (décidément ce Conseil est véritablement celui des bonds en arrière avec la Conservatoire et maintenant le temps scolaire) vous le faites sans aucune évaluation locale, sans aucune concertation, sans aucun respect des représentants des familles.

Où est le bilan de la semaine de 4,5 jours à Montrouge sur la base duquel chacun peut se prononcer ? Nulle part puisque il n’y en pas !!

Où sont les scénarios d’organisation du temps scolaire qui prennent en compte l’intérêt de l’enfant ? Nulle part puisque il n’y en a pas !!

Or des scénarios de propositions alternatifs pouvaient être faits. Cela a été le cas dans des consultations faîtes dans certaines écoles. Et bien figurez-vous que dans ces consultations locales les familles préfèrent largement une semaine à 4,5 jours avec une prise en charge de la cantine le mercredi qu’une semaine à 4 jours. Ceci n’est exemple mais il montre qu’il n’est pas interdit de réfléchir collectivement sur ces questions et qu’on pouvait travailler à l’amélioration du système actuel, mais vous y êtes refusé !

Je ne m’étonne qu’à peine parce que votre décision au final sur ce dossier n’est qu’idéologique et aucunement fondée sur des faits.

Ce n’est pas le simulacre de concertation que vous avez lancée sur internet qui va pallier l’absence totale de réflexion et de débats avec la communauté éducative. Cette consultation on peut en parler… lancée dans la surprise la veille d’un week-end et pour seulement 5 jours (16-30 octobre). Cinq jours pour consulter sur un sujet aussi important alors qu’il n’a été précédé d’aucune information ou réunion préalable. C’est se moquer des gens, c’est faire fi des engagements pris avec les associations de parents d’élèves de les consulter pour enclencher cette consultation.

Je ne parle même pas du contenu de la consultation internet, une fois obtenu leurs codes d’accès, les familles devaient choisir en 2 semaines types avec des blocs horaires totalement indistincts et rien, bien sur, ce que deviendraient les activités dans cette nouvelle organisation.

Ce n’est pas mieux dans les conseils d’école… Vote à bulletin secret oui/non sur aucun véritable projet soumis.

Tout cela n’a été qu’une grande mascarade !! Ce n’est pas digne du niveau de débat que nous devons avoir sur un sujet aussi important.

Vote CONTRE

Retrouvez toutes les interventions de vos élus socialistes : psmontrouge.net/interventions-cm.

Vos élus socialistes : psmontrouge.net/vos-elus-socialistes, pour les contacter : psmontrouge.net/contactez-vos-elus/

A voir aussi

Stationnement, le déni de démocratie participative – Conseil municipal du 22 mars 2018

Conseil municipal – 22 mars 2018 Gestion du stationnement Monsieur le Maire, mesdames et messieurs …