La charte des socialistes pour le progrès humain

Le mercredi 3 décembre , les adhérents du Parti socialiste étaient appelés, dans toutes les sections, à approuver la Charte des socialistes pour le progrès humain, avec à peu près 50 000 votants, une participation qui s’inscrit dans une fourchette haute pour ce type de consultation.

Cette mobilisation est le fruit d’un engagement militant qui s’est construit tout au long des 100 jours des États généraux pendant lesquels 5 600 contributions ont été déposées et 1 500 évènements organisés à travers toute la France.

Le rassemblement national de clôture du samedi 6 décembre à Paris a adopté définitivement la charte issue des travaux des États généraux des socialistes.

Clotûre des États généraux par Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste


Discours de cloture de Jean-Christophe… par PartiSocialiste
La charte des socialistes pour le progrès humain, déclaration de Jean-Christophe Cambadélis

J’ai l’honneur de t’adresser la Charte des socialistes pour le progrès humain adoptée par le Bureau national du 18 novembre et soumise au vote le mercredi 3 décembre prochain.
C’est la première fois dans l’histoire de notre parti qu’un texte de cette nature est ainsi rédigé à partir de l’expression des militant-e-s, puis revient devant eux pour être adopté.
Cette démarche participative des Etats généraux des socialistes était un engagement que j’avais pris devant le Conseil national. Il a été tenu.  Je suis fier de cet acte de rénovation majeur. Il constitue un apport du Parti socialiste à lui-même comme au débat public.
Vous avez été des milliers – sympathisants, militants, élus, responsables, sections ou fédérations – à prendre la parole et à contribuer aux thèmes mis en débat.
Je souhaite donc en remercier chacune et chacun d’entre vous. Et adresser un message tout particulier à Guillaume Bachelay, secrétaire national à la coordination et aux études, pour son implication constante et déterminante tout au long de ces trois mois. Son engagement comme celui des membres du Comité de pilotage et des permanents nationaux et fédéraux, ont été pour beaucoup dans la réussite de cette initiative.
Novateurs mais aussi fondateurs, ces Etats généraux laisseront une trace durable dans notre vie collective.
Maintenant, les militant-e-s seront appelés à se prononcer le mercredi 3 décembre sur cette charte des socialistes pour le progrès humain. Il ne s’agit pas d’un document comme les autres et parmi d’autres. Cette charte adoptée en Bureau national a été rédigé à partir des 5.600 contributions déposées et en s’appuyant sur les auditions organisées par le comité national de pilotage.
Parce que les contributions ont été multiples et qu’un grand nombre de propositions n’ont pu trouver leur place dans la Charte, j’ai souhaité qu’un second document vous soit adressé à l’issue du rassemblement national du samedi 6 décembre. Ce cahier des Etats généraux des socialistes sera le relevé de vos propositions formulées tout au long de ces trois derniers mois. Il constituera une base de données précieuse pour les débats futurs de notre Parti.
Dès le lancement de nos Etats généraux à l’Université de La Rochelle, nous nous étions fixés l’exigence collective de reformuler notre identité face aux grands bouleversements du monde contemporain.
La présente Charte répond pleinement à ces enjeux. Elle pose une double affirmation : notre attachement renouvelé au progrès humain dans toutes ses dimensions, et notre volonté de bâtir un éco-socialisme conjuguant l’économie, la justice sociale et l’écologie.
A l’issue de la consultation du 3 décembre, cette charte des socialistes pour le progrès humain sera notre référence collective.
A l’heure où la planète est en péril, où le capitalisme financier aggrave la crise et les inégalités, face aux offensives réactionnaires et antirépublicaines, c’est à nous de faire vivre l’idée du socialisme et rayonner le progrès humain. Amitiés socialistes,
Jean-Christophe Cambadelis

La Charte des socialistes pour le progrès humain