Tribune Montrouge Magazine – La modernité passe par la solidarité, l’éducation et l’écologie

Tribune des élus de « La Gauche à Montrouge » – Montrouge Magazine n° 78 juin – juillet – août 2008

La tâche est délicate : faire progresser ces valeurs dans un Conseil municipal dirigé par un seul homme, conservateur et défenseur de la jungle économique. Il se réjouit de la relative santé financière de notre ville mais oublie que les écarts de richesses sont considérables et se creusent de jour en jour. De nombreux foyers montrougiens n’ont d’autre choix que d’utiliser le fuel domestique pour leur logement alors que le prix du pétrole monte inexorablement. Rien n’est fait localement pour les aider à économiser sur l’énergie ! Cela a pourtant un effet direct sur le pouvoir d’achat des ménages.

Il y a deux ans, le Maire faisait l’apologie des énergies renouvelables dans sa tribune du mensuel du Conseil général des Hauts-de-Seine (n°14, 2006, p.13). Mais des paroles aux actes, il y a un gouffre qui n’est pas prêt d’être comblé. M. le Maire se limite aux obligations légales, bien faibles en matière d’environnement, au lieu d’essayer de prendre de l’avance. C’est de réalisations dont nous avons besoin ! Ce ne sont pas de rares (et encore hypothétiques) panneaux solaires qui feront illusion. Le réservoir de récupération des eaux de la piscine pour le nettoyage des trottoirs, présenté au dernier conseil, c’est bien, mais c’est un minimum qui arrive tardivement (avenant au chantier de la piscine).

Tous les projets de construction et de réhabilitation (ciné-Racine, Distillerie, etc.) engagés répondent aux normes actuelles sans jamais anticiper sur les besoins et les attentes fortes des citoyens en matière de développement durable et de qualité énergétique.
La planète s’échauffe, multipliant les accidents climatiques (canicules, tsunamis, cyclones). La pollution de l’air, de l’eau, des sols pèse sur notre environnement quotidien et menace notre santé. Il faut préparer nos enfants aux changements inexorables que nous vivrons dans les années à venir, favoriser une nourriture saine, bio et produite localement.

Chacun doit comprendre que le XXième siècle sera écologique et solidaire, ou ne sera pas ! Les « gadgets écolos » ne sont hélas pas à la hauteur des enjeux qui nous attendent… Il est temps de rompre avec une tradition productiviste et consumériste qui nous mène droit dans le mur !

L’implication des citoyens est tout aussi nécessaire que l’évolution des choix politiques. Les collectivités locales doivent au plus vite intégrer les objectifs de développement durable pour réduire leur impact écologique. Différents organismes ont été créés pour apporter leur aide dans ces domaines (ADEME, ARENE, etc). Charge à la ville de Montrouge de les solliciter pour lancer des projets novateurs !

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!