Rentrée scolaire : découpage de secteurs pour écoles trop petites …

Pas une seule année sans qu’on modifie, à Montrouge, le périmètre des secteurs scolaires élémentaires et/ou maternelles. C’était le cas pour les maternelles l’an dernier, ce sera au tour des élémentaires pour la rentrée prochaine…Motif évoqué par la Mairie : «permettre l’ouverture d’une classe supplémentaire dans une des écoles élémentaires Rabelais, Queneau et Briand ». Intention louable au départ mais quand on sait que c’est à l’école Queneau que l’Inspection d’académie a validé en mars cette ouverture, on ne peut être que dubitatif voire très inquiet !

Comment cette école pourra absorber une nouvelle classe alors en possède déjà 14 , qu’elle héberge une classe délocalisée de la maternelle Amaury Duval, qu’elle a connu une hausse de ses effectifs de près de 25 % en 5 ans, que sa cour se réduit comme peau de chagrin et, enfin, que l’Inspectrice y installera ses bureaux à la rentrée ! Mais ce n’est pas 1 mais 3 ouvertures de classes qui sont prévues à la rentrée dans les écoles élémentaires de la ville, tout comme pour les écoles maternelles (Amaury Duval, Aristide Briand et Arthur Auger).

Ici aussi, on s’interroge sur la façon dont une classe puisse être rajoutée à l’école Amaury Duval, alors que les 5 préfabriqués sont déjà pleins, et qu’une 6ème classe occupent déjà des locaux dans l’école Queneau… Bien sûr toutes ces ouvertures annoncées par l’Education nationale ont été explicitement conditionnées par l’existence de locaux. Si même l’Education nationale reste septique devant les opportunités d’accueil, c’est dire l’importance du problème à Montrouge…

Car on aura beau découper, redécouper, imaginer toutes les subtilités de la cartographie, il demeure un problème de fond à Montrouge : l’insuffisance de locaux scolaires pour accueillir convenablement tous les jeunes Montrougiens. Il manque une école supplémentaire à Montrouge ! Il serait temps que la majorité qui gouverne cette ville en prenne acte !

Joaquim TIMOTEO