Publicité pour les cliniques privées : non à une opération de dénigrement de l’hôpital public

Communiqué de Marisol TOURAINE – Jeudi 02 juillet 2009

Secrétaire nationale à la Santé et à la Sécurité sociale

Publicité pour les cliniques privées : non à une opération de dénigrement de l’hôpital public

Depuis quelque temps, les Français peuvent voir et entendre sur différents médias de la publicité comparative entre les soins prodigués à l’hôpital public et ceux délivrés par les cliniques privées, en faveur de ces dernières.

On ne peut pas dignement comparer le fonctionnement et les objectifs de santé publique d’un hôpital public avec les objectifs d’un établissement à but lucratif.

Le Parti socialiste proteste contre le caractère fallacieux de ces comparaisons dont le seul objectif semble être le dénigrement de l’hôpital public.

Au cours de ces dernières années, l’hôpital public a engagé un important travail de rationalisation budgétaire. Le Parti socialiste insiste sur le fait que les coûts entre l’hôpital public et les établissements privés ne recouvrent pas les mêmes réalités. La recherche, la prévention, les urgences, la formation, sont la spécificité des missions de l’hôpital public. Les hôpitaux publics ne choisissent ni leurs patients ni les pathologies qu’ils traitent. C’est la raison pour laquelle le Parti socialiste réaffirme sa volonté de voir supprimée définitivement la convergence tarifaire hôpital public / cliniques privées.

L’évolution à marche forcée, notamment par la loi Hôpital Patients Santé Territoires, voulue par l’UMP, et dans les esprits, par la publicité, vers les pratiques d’hôpital « entreprise » mettant en cause les missions de service public, est dangereuse pour les patients comme pour les personnels.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!