Tribune Montrouge Magazine – Evergreen, la Ville manque une occasion

Tribune des élus de « La Gauche à Montrouge » – Montrouge Magazine n° 90 Novembre – décembre 2010

Le Conseil municipal a adopté la révision du plan local d’urbanisme (PLU) qui définit les règles de construction dans le périmètre de l’ancien site Schlumberger devenue Evergreen, propriété du Crédit Agricole qui va y installer son siège.

Les élus de la Gauche à Montrouge n’ont pas pris part au vote. La raison en est simple.

Ces dernières années, plusieurs grandes entreprises ont quitté Montrouge. Le quartier autour du site a été particulièrement affecté par ces départs. Les finances de la commune ont perdu plusieurs millions d’euros. L’arrivée d’une activité économique est donc une bonne chose pour notre ville.

Mais la révision du PLU proposée par le Maire n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Le PLU révisé permettra, au total, la construction sur ce site de 200 000 m² de bureaux contre 40 000 actuellement. Ces constructions devront respecter le « front bâti continu », c’est-à-dire l’alignement de tous les bâtiments notamment en hauteur. Le PLU prévoit, dans plusieurs zones du site, une hauteur maximale de 8 étagesEst-ce compatible avec l’urbanisme de Montrouge ?

Cette question n’a pas été étudiée.

De plus rien n’a été prévu pour adapter les aménagements ou équipements publics (voirie, crèches, activités sportives, culturelles…) alors que le site doit accueillir 9 000 personnes.

Après avoir laissé entendre que le projet pourrait être accompagné de la construction d’une école et de l’ouverture d’une partie du jardin au public, le Maire, dans le numéro 89 de ce magazine, écrivait : « Aurons-nous besoin demain d’une école primaire supplémentaire ? Nous ne le savons pas ». Les parents savent que ce n’est pas demain mais dès aujourd’hui qu’il faut construire une nouvelle école pour faire face à la hausse continue du nombre d’enfants. Quant à l’ouverture du jardin, aucune nouvelle.

Nous ne reviendrons pas sur la caricature de concertation et de démocratie sur ce dossier dont nous avons parlé dans notre précédente tribune.

Ce nouveau PLU a été réduit, finalement, à une simple autorisation de construire des dizaines de milliers de m² alors qu’il aurait pu être un grand et beau projet pour Montrouge conçu avec les Montrougiens.