Tribune Montrouge Magazine – Le quartier Emile Boutroux isolé de Montrouge

Tribune des élus de « La Gauche à Montrouge » – Montrouge Magazine n° 91 Janvier – février – mars 2011

La construction des « coques commerciales » place Emile Cresp est achevée. Ces « coques » sont destinées à reloger les quelques commerces de la place, situés face au futur centre culturel (en travaux). Dans le n° 71 de Montrouge Magazine (janvier 2008, page 8), ces travaux étaient présentés comme ayant pour objectif de : « faciliter et améliorer la vie quotidienne des Montrougiens ».

Les habitants du quartier Emile Boutroux apprécieront… en réalité, chacun peut le constater sur place, ces « coques commerciales » dressent un véritable mur qui enferme le quartier.

C’est une situation que nous avions dénoncée dès l’origine du projet. Ces « coques » isolent le quartier et, de plus, contribuent à l’insécurité.

Dans toutes les communes, les actions entreprises vont toutes dans le même sens : réduire l’exclusion sous toutes ses formes, y compris urbaine. A Montrouge, la droite fait le contraire : elle isole le quartier, elle crée une rupture, une discontinuité matérielle entre le cœur de ville et un des quartiers.

Cet enclavement d’un secteur de la ville s’est réalisé à l’occasion du réaménagement de la place Emile Cresp et comme d’habitude, sans la moindre consultation des habitants concernés.

Le quartier Emile Boutroux, qui s’ouvrait précédemment sur la Mairie et le centre-ville est désormais un îlot, fermé en cul de sac où la circulation se bloque, coupé matériellement autant que symboliquement du lieu de citoyenneté locale : l’Hôtel de Ville.

Les habitants du quartier se sentent rejetés par une ville qui manifeste concrètement et ostensiblement son projet de leur tourner le dos.

D’autres solutions d’aménagement étaient possibles.

Un des objectifs de la politique n’est-il pas d’unifier toutes les composantes d’une population avec son environnement ?

Une ville attentive à la mixité sociale et à la cohésion de sa population ne doit-elle pas, contrairement à ce qui est réalisé à Montrouge, lutter contre l’isolement et favoriser le vivre ensemble ?

Maintenant que les constructions sont achevées, chacun peut juger. C’est bien l’enfermement du quartier qui a été réalisé. C’est une faute à l’égard de nos concitoyens qui habitent ce quartier. Il faudra la réparer.

Nous vous souhaitons une heureuse année 2011

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!