Tribune Montrouge Magazine – Les conseils de quartier de la droite : une caricature de démocratie de proximité

Tribune des élus de « La Gauche à Montrouge »  Montrouge Magazine n° 92 Avril – mai – juin 2011

La loi du 27 février 2002 sur la démocratie de proximité (dite loi Vaillant) rend obligatoire la création de conseils de quartiers pour les villes de 80 000 habitants et incite celles de plus de 20 000 habitants à faire de même.

Les élus de la Gauche à Montrouge soutiennent le principe de conseils de quartiers qui permettraient d’associer étroitement les habitants aux décisions qui les concernent directement.

Rien de tel avec la droite qui a attendu 9 ans avant de proposer ce qui n’est rien d’autre qu’une caricature de participation des habitants.

Dans le projet du maire, sur 9 membres de chacun des 6 conseils de quartier, les habitants ne seront que 4 (tirés au sort). Outre un élu, les autres membres seront des représentants d’associations ou d’entreprises. Il est évident que la ville doit travailler en concertation avec les associations comme avec les entreprises. Mais d’autres instances que les conseils de quartier existent pour cela.

Si le système démocratique, en France, repose sur la représentativité des élus, il doit aussi s’ouvrir à la « démocratie locale », c’est-à-dire à l’implication des habitants dans la gestion de leur commune et de leur cadre de vie.

Le maire et sa majorité de droite font le contraire, allant jusqu’à n’accorder qu’une place minoritaire aux simples habitants de Montrouge dans ces conseils. C’est encor et toujours la pratique du pouvoir solitaire dans notre commune.

Les élus de la Gauche à Montrouge continueront à s’opposer à de telles pratiques et à œuvrer pour plus de démocratie.