CM 23 février 2012 à Montrouge : M. Metton n’a rien à dire aux facteurs !

Intervention de Christian Birebent

Conseil municipal du 23 février 2012

M. Metton n’a rien à dire aux facteurs !

Lors de la séance du conseil municipal du 23 février, j’ai interrogé le Maire au nom du groupe la Gauche à Montrouge (Parti socialiste, EELV, PRG) à propos des revendications des facteurs de Montrouge.

Monsieur le maire,

Depuis 5 ans le président Sarkozy et son équipe, que vous soutenez, ont manifesté avec une grande constance leur mépris pour le service public et ceux qui le servent, leur refus de tout investissement. Ainsi l’ensemble des forces de gauche et les syndicats ont mobilisé fortement la population contre le changement de statut de La Poste en 2010. Le service public n’est considéré qu’en fonction de ses coûts et non pour son apport à la communauté. Ceci se voit à toutes les échelles. Dans les Hauts-de-Seine, les facteurs sont depuis presque un mois en lutte pour la sauvegarde de ce qui reste encore. A Nanterre, Malakoff par exemple des grèves se développent. Les facteurs de Montrouge en grève, ont manifesté le jeudi 16 février et vous ont demandé une entrevue. Pouvez-vous nous indiquer si vous les avez reçus et que comptez-vous faire pour aider au maintien d’un service de qualité dans notre ville ?

Il a répondu qu’ils ont été reçus par le directeur de cabinet, qu’ils voulaient négocier et que la commune n’est pas compétente. M. Metton est vice-président du Conseil général, membre de l’actuelle majorité de droite, responsable de cette politique dénoncée par les facteurs. Comme responsable politique, il a peut-être une opinion, un avis… nous n’en saurons rien ! Pour notre part, soyons clairs : nous soutenons les luttes des postiers pour la sauvegarde du service public.

Christian Birebent

Conseiller municipal de Montrouge

Laisser un commentaire