La « garantie jeunes », c’est véritablement un rebond qu’on offre aux jeunes

Dans le cadre de la conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale des 10 et 11 décembre 2012, le Premier ministre a notamment annoncé la mise en place d’une « garantie jeunes », contrat d’un an renouvelable pour les jeunes en grande difficulté et dont les ressources seront garanties dans les périodes d’inactivités à un niveau équivalent à celui du RSA socle.

Ainsi, le gouvernement lance un vaste plan d’accompagnement des jeunes, de retour vers l’emploi ou la formation pour ceux qui sont sortis du système éducatif sans qualification.

Ce plan prévoit notamment 100 000 contrats signés être un jeune avec une mission locale.

L’objet du contrat : accompagner les jeunes physiquement mais aussi matériellement dans leurs recherches de formation et d’emploi. Un engagement financier de l’Etat qui rompt avec la majorité précédente comme l’a rappelé le président des Jeunes socialistes: de 1800 euros par an, on passe à 465 euros par mois soit un investissement annuel par jeune de 5700 euros.

En effet, une recherche de formation ou d’emploi ne peut s’inscrire que si les jeunes ont les moyens de faire face à certains frais de leur vie quotidienne.

En conclusion, Thierry Marchal-Beck estime :

C’est une réponse pertinente efficace à la recherche de formation ou d’emploi, c’est véritablement un rebond qu’on offre aux jeunes.