Lutte contre le mal-logement : de nouvelles perspectives

La Fondation Abbé Pierre a présenté vendredi 1er février son 18ème rapport annuel sur l’état du mal-logement en France. Le constat est sans appel : les problèmes d’accès au logement et les difficultés dans le logement restent pressants, dans un contexte économique et social difficile.

Le changement de majorité en juin dernier a permis un véritable renouveau des perspectives en matière de politiques du logement, ce que la Fondation Abbé Pierre n’a pas manqué de souligner.

La loi sur la mobilisation du foncier public en faveur du logement et sur le renforcement des objectifs de production de logement social a d’ores et déjà permis de mettre en œuvre deux propositions fortes pour une nouvelle politique de logement de la Fondation Abbé Pierre sur lesquelles François Hollande s’était engagé lors de la campagne présidentielle :

  • la possibilité pour l’Etat et ses établissements publics de céder moins cher voire gratuitement des terrains aux collectivités territoriales pour y construire du logement social.
  • le relèvement des objectifs de la loi SRU en matière de production de logement social de 20% à 25% dans les zones tendues.

François Hollande a reçu les représentants de la Fondation Abbé Pierre à la veille de la présentation de leur rapport, attentif à leurs remarques et à leurs propositions.

La mobilisation du Gouvernement pour répondre à l’urgence sociale et économique de la crise du logement est au rendez-vous. Le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale annoncé par le Premier ministre contient, en matière de logement, plusieurs mesures réclamées de longues dates par les associations.

Une grande loi-cadre « logement et urbanisme » est par ailleurs en préparation pour permettre l’accès de tous à un logement, dans une logique de solidarité et de mixité sociale.