Local PS de Malakoff vandalisé par des opposants au mariage pour tous

Nous apportons notre total soutien  à nos camarades de la section de Malakoff dont le local vient d’être une nouvelle fois vandalisé pour des « anti mariage pour tous ».

Joaquim TIMOTEO

Secrétaire de section PS Montrouge

Photos du local de Malakoff :

malakoff1

malakoff2

———–

NANTERRE, 17 mars 2013 (AFP) – Un élu socialiste de Malakoff (Hauts-de-Seine) a annoncé avoir déposé plainte contre X dimanche à la suite de dégradations sur le local de son parti, une action à caractère homophobe selon lui.
Pour Thibault Delahaye, conseiller municipal et secrétaire de la section PS de Malakoff, « il s’agit très clairement d’une agression à caractère homophobe » car trois stickers « Manif pour tous », du nom du collectif opposé au mariage gay, « ont été collés à proximité des affiches ».
Les opposants au mariage homosexuel doivent de nouveau défiler à Paris le 24 mars.
« Des vitrines ont été étoilées et la porte vitrée entièrement détruite par des jets de pavés », a précisé l’édile à l’AFP .
Une source policière a confirmé les dégradations qui ont dû se produire entre samedi soir et dimanche matin, mais n’avait pas encore été informée du dépôt de plainte au commissariat de Malakoff-Vanves.
Quatre pavés ont été retrouvés sur place dont un à l’intérieur des locaux du parti socialiste, selon M. Delahaye.
Trois affiches, l’une représentant François Hollande, l’autre la députée PS Julie Sommaruga et, la troisième, un couple de femmes favorable au mariage pour tous, ont été abimées par les jets de pavé, a précisé ce dernier.
« On ne peut que regretter que le débat républicain se fasse à coups de pavés mais on ne se laissera pas intimider », a ajouté M. Delahaye.
« Nous sommes choqués et le vivons comme un acharnement mais nous continuerons à mener le débat démocratique », a renchéri la députée (PS) de la circonscription Julie Sommaruga.
Dans cette ville dirigée par la communiste Catherine Margaté, les inscriptions +Homo non+ et +Adoption homo non+ avaient été tagués à la bombe rouge sur le mur du local du PS dans la nuit du 20 au 21 janvier.
Lors du débat public précédant l’adoption par les députés du mariage homosexuel, plusieurs locaux du PS ont été la cible de dégradations, en IIe-de-France comme en province. — avec Julie Sommaruga.

——————————