CM 28 mai 2014 – Mise en œuvre des rythmes scolaires

Conseil municipal 28 mai 2014

Mise en œuvre des rythmes scolaires 

Cette réforme a avant tout un objectif pédagogique qui est de mettre en place une organisation du temps scolaire plus respectueuse du temps de l’enfant et de ses rythmes d’apprentissage. Les nouveaux rythmes doivent conduire à une meilleure répartition des heures de classe sur la journée et la semaine, une meilleure articulation du temps scolaire et périscolaire.

Au-delà du respect des rythmes biologiques des enfants, cette réforme vise à améliorer les apprentissages. On sait hélas les mauvais résultats de l’école française et nous avons notamment une des journées de travail les plus longues du système européen.

Pour cela, je m’interroge sur la place de l’étude dirigée dans cette organisation. En effet l’étude étant placée aux mêmes heures que les nouvelles activités, cela ne peut que contribuer à alourdir la journée de l’enfant. Au lieu d’offrir aux enfants un vrai moment de détente en favorisant la culture, la citoyenneté, le sport ou les arts, placez l’étude sur cette plage horaire revient à nier les objectifs de la réforme et à oublier l’intérêt des enfants.

Garder l’étude de 17 h à 18 h aurait permis que les enfants se mobilisent de façon plus constructive sur cette plage horaire.
D’autre part, cela laisse une plage horaire de deux heures de 17 h à 19 h, que vont faire les enfants sur ces plages horaires ?
Nous n’avons pour l’instant aucune information sur les contenus de ce périscolaire. Quelles différences faites-vous entre les nouvelles activités périscolaire et le périscolaire ? Vous laissez planer une confusion qui ne peut être que préjudiciable aux familles et aux enfants.

Pour conclure

Réfléchir à l’organisation des temps scolaires périscolaires et extrascolaires c’est reconnaître que la question éducative doit être appréhendée dans sa globalité, notamment à l’échelle d’un territoire.

On ne peut alors que s’interroger sur l’oubli de Projet éducatif territorial (PEDT), outil de collaboration locale. Son objectif est de mobiliser toutes les ressources d’un territoire afin de maintenir la continuité éducative entre projets d’école et les activités, notamment en partenariat avec les collectivités territoriales et les associations.

Un PEDT qui aurait pu être au service de la cohérence des dispositifs, pour contribuer à une politique de réussite éducative et à la lutte contre les inégalités scolaires. Le conservatoire aurait pu être sollicité par exemple.

Un dernier point, qu’en est-il de l’accueil d’enfants porteur de handicap lors de ces activités ?

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!