PLU – une réunion publique en catimini, des propositions à minima

Réunion publique – Questions de Dominique Armano- Pellan

Conseillère municipale  groupe d’opposition – parti socialiste

Un nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) doit succéder au Plan d’Occupation des Sols (POS) en vigueur, suite à la décision de justice qui a annulé le précédent.
Après les ateliers du PLU qui ont eu lieu le 23 mars dernier, une réunion publique était organisée lundi 2 juin.

Une présentation sur le PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable) a été faite par deux cabinets conseils, sur « le diagnostic et l’état de l’environnement » de Montrouge.

Une belle et idyllique présentation qui doit donner lieu à une exposition, exposition qui n’est annoncée que  sur le site si on cherche bien ….

En résumé :

  • des  espaces verts : Montrouge en possède …
  • des pistes cyclables : mais elles existent …
  • des équipements publics : ils sont suffisants  …

Il faut donc juste préserver les espaces verts, maintenir le niveau d’équipements,  cela suffira aux Montrougiens.

Dans cette présentation, à aucun moment n’ont été prononcé les mots :

  • Développer des nouveaux espaces verts,
  • Engager un nouveau plan de circulation douce (pistes cyclables, bus en site propre … …)
  •  Doter la ville de nouveaux équipements …

Rien de tout cela n’est proposé. Voici pourtant les avis des Montrougiens lors des ateliers du PLU, http://www.ville-montrouge.fr/782-plu  :

  • Les participants trouvent « que les nombreux espaces verts sont trop petits et éparpillés »
  • « L’aménagement existant laisse peu de place aux piétons et aux cyclistes »
  • Pour les participants les espaces publiques semblent « sous -dimensionnés », deux exemples sont choisis «  la piscine remplie chaque week end et « l’offre d’activités sportives saturées dès l’ouverture des inscriptions».

Aucune mention des avis de Montrougiens dans le diagnostic. Aucune proposition ne tient compte de ces avis de Montrougiens.

Bel exemple de démocratie participative qui n’a pour l’instant que le nom mais qui donc n’existe pas  dans les faits à Montrouge.

Un autre point  de cette présentation :  « Montrouge a sur sa commune 684 commerces de bouches bien répartis sur la commune avec une politique volontariste de rachat et de préemption de locaux commerciaux ».

Demandez donc aux habitants du quartier Est, s’ils bénéficient de cette politique …. Aucun commerce qui veut s’installer ne profite de cette action municipale. On a bien là une inégalité de traitement sur notre territoire. Inégalité qui  ne peut  que se renforcer au vu des nombreuses constructions.

Dans cette présentation, rien sur les hauteurs d’immeubles, sur la préservation des quartiers pavillonnaires …

Au regard  de cette présentation,  on se contente de préserver ou de maintenir sans réelle ambition politique. Montrouge a des atouts, il faut cependant qu’elle s’inscrive dans l’avenir.

Pour l’instant  aucune mention d’intercommunalité, aucune perspective  ou réflexion sur l’inscription de la ville dans la métropole du « Grand Paris ».

Le PADD est à l’ordre du jour du prochain conseil municipal le 26 juin !

Ce projet  manque d’ambition pour notre ville il faut donc que les Montrougiens  s’emparent des outils  de concertation (enquête publique, site internet …)  pour faire entendre leurs voix sur ce PADD/PLU à minima.