Conseil municipal 5 novembre 2015 – PLU et quartier Est : Intervention de D. Armano

Intervention de Dominique ARMANO

Conseil municipal 5 novembre 2015

Le bilan de la concertation effectuée lors de l’élaboration du PLU a démontré les difficultés des Montrougiens et Montrougiennes habitants du quartier Est.

Pour les 15% de la population montrougienne qui vit dans ce quartier, on peut faire les constats suivants :

  • aucun médecin, aucune pharmacie,
  • aucun moyen de transport qui permettrait de rejoindre le centre ville. Le trajet du Montbus relève pour un habitant du quartier Est du périple touristique. En effet, il faut visiter tout le sud de Montrouge avant d’arriver au centre-ville… D’où la fréquentation massive du Montbus… Et c’est de l’ironie ….
  • Enfin les commerces …

Voici les constats relevés dans le document du PLU : Le secteur Est est le seul quartier qui subit le manque de commerces de proximité. Il est encore noté :

  • Une offre commerciale dense et de proximité  mais

Aucune  dans le quartier EST

  • La ville de Montrouge a acquis 1 720 m2 de pas de porte

Aucun dans le quartier Est

  • La ville de Montrouge dépense annuellement 80 000 euros en faveur du réseau des commerçants montrougiens

Aucun denier pour le quartier Est

  • La ville de Montrouge faire valoir son droit de préemption urbain pour acquérir des fonds de commerce

Aucune préemption dans le quartier Est

Il est aussi noté dans la rubrique Enjeu   « Conforter l’avenue de la république comme axe commercial et contraindre l’implantation des commerces ».

Aucune mention du quartier EST

Aussi, Monsieur le Maire, au regard de ces constats affligeants,  on voit que le Plan Local d’Urbanisme ne tient aucun compte cette disparité par rapport aux autres quartiers de Montrougeet surtout ne prévoit absolument rien pour améliorer la vie des Montrougiens et Montrougiennes de ce quartier.

Pourtant dans ce quartier, vivent des personnes âgées qui ont du mal à se déplacer, des familles qui aimeraient que l’on prenne en compte l’éloignement de ce quartier dans leur vie quotidienne.

Pourtant dans ce quartier vivent des Montrougiens qui paient leurs impôts.

On a donc une inégalité de traitement sur notre territoire.
Inégalités qui ne peuvent  que se renforcer  au vu des nombreuses constructions.

Aussi Monsieur le Maire, je vous demande de prendre en compte ses difficultés.
Des solutions existent.
Elles sont peut – être dans la concertation avec les habitants.
Elles sont peut – être dans des discussions avec les commerçants et votre manager du commerce.
Elles sont peut-être aussi dans la création d’une commission de réflexion avec des conseillers municipaux, des habitants, des commerçants de ce quartier.

Alors je vous pose la  question Monsieur le Maire,
Que comptez-vous faire pour améliorer la vie des habitants de ce quartier ?