Tribune Montrouge Magazine – Nous voulons garder la poste du Haut-Mesnil !

Tribune des élus de « La Gauche à Montrouge » – Montrouge Magazine n°121 janvier – février  mars 2017

Les élus du groupe « La Gauche Unie à Montrouge » souhaitent à tous les Montrougiens une très bonne année 2017, que celle-ci vous apporte santé, joie et bonheur !

Nous voulons garder la poste du Haut-Mesnil !

En ce début d’année, l’actualité municipale commence, hélas, par la fermeture programmée d’un des trois bureaux de poste de notre ville.
Au nom de « l’adaptation du réseau aux contraintes économiques », c’est dans le cadre du « Contrat de Présence Postale Territoriale » pour les années 2017-2020 que la Poste Montrouge Haut-Mesnil, situé avenue de la Marne serait fermée.

Drôle de présence territoriale qui se traduit par la fermeture de sites ! Pour rassurer les usagers, cette fermeture est compensée par l’ouverture d’un relais urbain situé dans un magasin proche de la place Jean Jaurès.

Nous avons voté contre l’ouverture de ce «bureau de poste urbain» lors du conseil municipal du 15 décembre 2016, et bien évidemment, contre la fermeture du bureau de poste du Haut-Mesnil pour les raisons suivantes :

  • Les bureaux de poste urbains ne permettent pas la préservation de l’intégralité des services proposés par un bureau de poste classique.
    En effet, toute la partie bancaire n’est pas assurée dans ce nouveau dispositif, obligeant les personnes qui ont besoin de venir déposer ou retirer de l’argent à se déplacer jusqu’à l’avenue Verdier ou à Châtillon
  • L’abandon des services publics de proximité aura un impact négatif sur le quotidien des habitants de Montrouge
  • L’absence totale de concertation avec les habitants et le conseil de quartier.

On ne dénombre pas moins de 2 000 fermetures de bureaux de Poste dans notre pays, prévues par un plan national. Néanmoins, plusieurs villes voisines ont réussi à maintenir leurs bureaux de poste grâce à la mobilisation des habitants et à l’appui de la commune.

A Montrouge, au lieu d’essayer de maintenir notre bureau de Poste, la mairie a simplement acté le fait de créer un relais postal.

Il est vrai que si les conseils de quartier avaient fonctionné normalement depuis le début de cette mandature, le Maire aurait pu se rendre compte que cette fermeture ne devait et ne pouvait être envisagée !!!