Projet – Allées Jean Jaurès

Mercredi 18 juin, nous avons assisté à la réunion de présentation de projet Jean Jaurès, de présentation plutôt que de concertation sur le projet, tant ce qui nous a été présenté est, de l’aveu même de l’architecte en charge, pour certaines parties du projet, une vue de l’esprit, comme par exemple l’aménagement de la place du Beffroi, hors périmètre, mais qui figure pourtant bien dans les vues présentées.

D’autre part, dans une concertation on devrait pouvoir disposer en amont de documents détaillés décrivant la réalité du projet et de son financement. Pour un projet qui a pris 1,5 million de plus, passant en quelques jours de 6,5 M€ à 8 M€.

Nombreuses ont été les questions et interrogations de la salle :

  • sécurité des enfants avec des parcs à proximité de la circulation,
  • impossibilité de stationner pour les riverains,
  • destruction des platanes existants,
  • sécurité le soir dans les parcs,
  • nature des revêtements utilisés,
  • utilité et coût d’un mobilier urbain spécifique
  • traitement des incivilités, la ville peinant à embaucher ou à retenir ses agents pour la police municipale, devrait se remettre en cause pour sa politique de ressources humaines,
  • impossibilité de stationnement 2 roues,
  • absence de stations Velib,
  • pistes cyclables sur les trottoirs sans séparation avec les piétons, ce qui causera inévitablement des conflits et des accidents,
  • largeur de piste cyclable,
  • absence de continuité cyclable de la place Jean Jaurès au début de l’Avenue de la Porte de Montrouge,
  • disposition des arrêts de bus place Jean Jaurès, rue Maurice Arnoux et devant la place des Etats Unis,
  • possibilité de circuler avenue Verdier ou Camille Peletan en venant du la partie Sud de l’avenue Jean Jaurès,
  • date de début du chantier,
  • période où il sera impossible de circuler Place Jean Jaurès, sur l’avenue, au niveau du carrefour devant le Rubeo Monte Place de la Libération et enfin devant et autour de l’Hôtel de Ville, …

De biens nombreuses interrogations pour un projet qui oublie la partie Sud de l’avenue Jean Jaurès et qui aurait mérité d’être étudié en conseils de quartier avec les riverains sur des documents représentants ce qui va être effectivement fait dans le périmètre du projet, l’avis et les idées des riverains ne pouvant qu’enrichir le projet.

Et qui pourtant va commencer début juillet…

Les conseiller·e·s municipaux de la majorité et de l’opposition n’auront pour leur part pas eu l’occasion de discuter ce dossier puisque aucune présentation ne leur en a été faite aussi bien en commission qu’en conseil municipal.  Belle exemple de respect des élu·e·s…

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!