• Massacre à la tronçonneuse avenue Jean Jaurès

  • Massacre à la tronçonneuse avenue Jean Jaurès

  • Massacre à la tronçonneuse avenue Jean Jaurès

  • Massacre à la tronçonneuse avenue Jean Jaurès

Massacre à la tronçonneuse avenue Jean Jaurès

Les premiers abattages de platanes ont commencé avenue Jean Jaurès, entre la place Jean Jaurès et le 51 de l’avenue.

Dans cette première zone, huit platanes de part et d’autre de l’avenue ont disparu ou sont en train de disparaître.

Lors de la réunion de pseudo concertation du 18 juin dernier, en fait plutôt une réunion de « présentation » du « projet des allées Jean Jaurès », le maire et l’architecte en charge du projet, avaient expliqué suite à plusieurs questions de la salle, que les platanes le long de l’avenue devaient être enlevés pour les besoins du futur aménagement.

Et qu’il serait bien entendu possible de les déplacer dans le futur parc devant le Crédit Agricole, sauf les quelques arbres malades.

Qui pouvait les croire ?

Aujourd’hui, les actes sont tout autre. Tous les platanes dont certains centenaires ont été coupés et abattus lors du début des travaux dans le bas de l’avenue.

Ce que la nature a mis des dizaines d’années à faire pousser est détruit en quelques heures pour satisfaire les lubies du maire désigné…

Pour un projet, qui rappelons-le, n’a été exposé ni en commission municipale ni en conseil municipal… et qui aurait aussi gagné à être préalablement largement débattu par et avec les montrougiens. Comme tant d’autres, par exemple la gestion du stationnement…