Tribune Montrouge Magazine – Le périscolaire à l’école : un taux d’encadrement insuffisant ?

Depuis fin 2016, notre ville connaît des difficultés de recrutement des animateurs pour les activités périscolaires.

Cette situation s’est particulièrement dégradée en ce début d’année scolaire avec pour conséquence des dysfonctionnements pour assurer la sécurité des enfants durant les temps en accueil périscolaire. Cela n’est pas sans incidence sur la qualité de l’accueil offert aux jeunes montrougiens.

Dans une école maternelle à Montrouge, en novembre, on dénombrait 1 seul animateur pour 20 enfants ! Les animateurs se sont mis en grève pour alerter sur cette situation de dégradation de leurs conditions de travail et d’accueil pour les enfants.

Or, le décret n°2016-1051 du 1er août 2016 fixe le niveau d’encadrement à 1 animateur pour 14 enfants en école maternelle et à 1 animateur pour 18 enfants en école élémentaire.

Monsieur le Maire, il est donc de votre responsabilité de rétablir cette situation et surtout de façon pérenne.

Les élus du groupe La Gauche Unie à Montrouge ont insisté sur cette problématique notamment lors du dernier conseil municipal le 6 décembre.

Et par ailleurs, il est impératif de se poser la question de la fidélisation des animateurs du périscolaire, par exemple par une reconnaissance salariale et aussi par la valorisation des qualifications de cette activité d’animateur qui est un métier à part entière.

Le turn-over constaté ne pourra se résorber que par cette meilleure considération. 

En outre, si ces questions ne sont pas traitées rapidement, on pourra légitimement s’interroger sur la capacité de la Ville de Montrouge à mettre en œuvre durablement le Plan Mercredi qui doit englober
les accueils de loisirs.

Comment le fera-t-elle avec du personnel mal payé et peu fidélisé ? 

Retrouvez les tribunes des élus de la Gauche à Montrouge en suivant ce lien https://www.psmontrouge.net/vie-municipale/tribunes