Quartier Est Montrouge : Un quartier oublié ?

La question de la politique de la ville se pose aussi en termes d’équité des moyens sur tous les quartiers. Il existe à  Montrouge un quartier excentré oublié par la Municipalité. Il s’agit du quartier Est. Certains habitants ignorent même encore et toujours son existence pensant que la limite de Montrouge s’arrête à la D.920 (avenue Aristide Briand, ex. N20).

Pourtant plus de 15 % de la population vit dans ce quartier, population qui a triplé en cinq ans. Quartier qui voit encore des immeubles d’habitations sortirent de terre. 
Si on examine ce quartier à la loupe, quels constats ?

  • Pas de pharmacie,
  • Pas de médecins, de cabinets d’infirmiers ou de cabinets para-médicaux,
  • Des transports urbains vers le centre ville inexistants : un « Montbus » qui fait le tour de Montrouge avant d’arriver au métro ou au centre ville,
  • Peu de commerces existants : 1 seule supérette et des sandwicheries ouvertes pour les bureaux sur le temps de midi durant la semaine.

Les arguments exposés par la municipalité : aménagements de la D.920 (fin 2024 peut-être) ; agriculture urbaine, ne peuvent suffire à résorber le manque d’équité en termes de moyens sur ce quartier.

La ville de Montrouge développe une politique territoriale et budgétaire soit en partenariat avec la Chambre du Commerce, soit en préemptant des locaux pour favoriser l’implantation des commerces.

Mais pas dans le quartier EST.

Elle acquiert plusieurs pas de porte pour soutenir le commerce de proximité !

Mais pas dans le quartier EST.

Elle alloue un budget non négligeable en faveur du réseau des commerçants montrougiens.

Mais aucun denier pour le quartier EST.

Elle fait valoir son droit de préemption urbain pour acquérir des fonds de commerce.

Mais aucune préemption dans le quartier EST.

Pourtant dans ce quartier, vivent des personnes âgées et des personnes en situation de handicap qui ont du mal à se déplacer. Des familles qui aimeraient que l’on prenne en compte l’éloignement de ce quartier dans leur vie quotidienne.

Pourtant dans ce quartier, des habitants paient leurs impôts comme tous les autres montrougiens. Cette inégalité de traitement est inadmissible. L’aménagement de la qualité de vie de nos concitoyens passe par une vision politique en prise avec le quotidien des habitants. Quotidien que notre Maire ignore …

Tribune La gauche à Montrouge – Montrouge magazine n° 133

Retrouvez les tribunes des élus de la Gauche à Montrouge en suivant ce lien https://www.psmontrouge.net/vie-municipale/tribunes

Partagez !