Conseil municipal du 10 décembre – retours sur les décisions prises

Ce vendredi 16 octobre se tenait le deuxième conseil municipal depuis les élections municipales de juin. Vous trouverez nos principaux retours ci-dessous.

  • Introduction

Annonce de  la création du groupe Montrouge en commun

  • Règlement intérieur

Le règlement a été voté au conseil du mois d’octobre. La délibération porte sur un amendement pour la création de commission d’information prévue par le Code général des collectivités territoriales. Demande de l’opposition de raccourcir le délai de transmission de la demande de création de commission d’information à 5 jours.

Intervention du Groupe Montrouge en Commun pour regretter que l’ensemble de ce nouveau règlement intérieur restreigne les droits de l’opposition par rapport à la version en vigueur sous le précédent mandat.

A l’appui du  « livre blanc pour une démocratie locale rénovée » de l’observatoire de l’éthique publique dont la députée Rossi, conseillère municipale de la majorité, est la vice-présidente, demande du Groupe Montrouge en Commun sur les délais de transmission des documents, l’abaissement des seuils de constitution des missions d’information et la tenue de commissions thématiques effectives. Demandes rejetées par la majorité.

-> Vote Montrouge en commun – Abstention sur la modification du Règlement intérieur

A noter un débat entre Demain Montrouge et Montrouge Écologique et Solidaire d’une part et le Maire d’autre part sur la gestion de l’EHPAD Madeleine Verdier, les deux groupes demandant un audit de la gestion de l’établissement et le Maire lisant une lettre ouverte signée de 87 agents très remontés contre les agissements des manifestants et de la CGT et le relais que certains élus font à ces propos sur les conditions d’accueil et d’accompagnement des résidents.

  • Adhésion au syndicat Seine et Yvelines numérique 

Adhésion au syndicat Seine et Yvelines numérique pour la fourniture de tablettes aux élèves : interpellation sur le choix du prestataire comparativement aux solutions Union des Groupements d’Achats Publics (UGAP), la majorité a répondu que l’offre de Seine et Yvelines numérique était mieux disante sur le service après-vente. 

  • Décision modificative n°2 sur le budget 2020

-> Vote contre de Montrouge en Commun, les deux autres groupes d’opposition se sont abstenus. 

  • Contrat de développement conseil départemental 92 / ville de Montrouge

Rappel du Groupe Montrouge en Commun : le conseil départementale 92 dégage plus de 500 M€ d’excédent en diminuant la qualité des services à la population et en les éloignant les habitants ; interrogation sur  la pertinence des projets présentés en investissement dans le contexte économique et social ; question de l’intervention sur la rue Gabriel péri qui relève de la voirie départementale ; rappel que sur la petite enfance on est toujours très en deçà des besoins et que le CD92 n’intervient pas pour créer des crèches départementales ; regret de la faiblesse des montants pour le secteur associatif et enfin regret sur l’absence de travail concerté avec le conseiller départemental du canton.

A noter un échange sur la situation du collège Maurice Genevoix qui a permis à Joaquim d’exposer ce qui a été fait et les démarches qu’il avait entreprises pour répondre aux questions des parents et celles relayées par Marie Colavita.

-> Vote Montrouge en commun – Contre.

  • Subventions de fonctionnement 

Intervention pour remercier les bénévoles qui œuvrent au bénéfice des Montrougiens en particulier dans la situation sanitaire et sociale que l’on connaît, et pour souligner que le maintien des subventions traduit mal la priorité affichée par le maire pour le secteur et  le caractère exceptionnel de cette année alors que les subventions avaient diminué sur les années précédentes.

-> Vote Montrouge en commun – Pour.

  • Fiscalité 

Intervention de Montrouge en commun pour rappeler les causes de cette augmentation qui est la conséquence de la suppression de la taxe d’habitation qui éloigne le contribuable du citoyen et sur  le problème de sincérité posé par rapport aux discours du Maire pendant la campagne électorale

-> Vote Montrouge en commun – Contre.

  • Tarifs communaux

-> Vote Montrouge en commun – Contre.

Ces tarifs incluent les tarifs de stationnement ; Abstention de Demain Montrouge  et  Montrouge écologique et solidaire.

  • Budget 2021

Intervention Montrouge en commun sur le manque d’ambition, et de devoir de solidarité, en pointant en particulier les manques que ce soit sur les équipements d’accueil de petite enfance, les conséquences du plan de soutien qui n’apparaissent pas complètement, l’absence d’augmentation du soutien au CCAS, le logement social et sur la gestion RH de la ville dans la mesure où le rapport de présentation sous-entend un recours accru à des contrats plus précaires pour mettre en œuvre les politiques publiques de la ville. Intervention complémentaire sur le logement social pour demander quelles actions allaient être conduites pour rattraper le retard qui nous vaut une majoration de la pénalité.

Sur ce dernier point, le Maire indique que le Plan Local d’Urbanisme sera modifié pour imposer aux promoteurs 30% minimum de logements sociaux dans la plupart des quartiers, un partenariat avec l’établissement public foncier d’Ile de France pour effectuer une veille foncière et préempter le cas échéant pour constituer des réserves foncières en vue de construire des logements sociaux, et enfin que le futur Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) prévoira la possibilité de transformer des bureaux en logements.

Réaction du Groupe Montrouge en Commun pour rappeler qu’il s’agissait de propositions constantes depuis des années de l’opposition, et que la difficulté à construire des logements à Montrouge était aussi le résultat de la politique de bétonisation menée depuis 20 ans par la majorité municipale.

-> Vote Montrouge en commun – Contre.

  • Plan de soutien et de solidarité exceptionnel

Les différentes interventions ont pointé le manque d’ambition, le caractère obscur de la présentation, le décalage par rapport aux besoins essentiels des Montrougiens.

Demande de Montrouge en commun pour l’obtention des données chiffrées sur les montants, les nombres de bénéficiaires et la chronique des dépenses sur ces actions au cours des années passées, pour pouvoir mesurer les impacts des mesures du plan.

-> Vote Montrouge en commun – Abstention.

  • Transfert de 3 voiries communales à Vallée Sud Grand Paris

Il s’agit de la rue Paul Bert, la rue Camille Pelletan et la rue de la Vanne. Selon l’adjoint chargé de la voirie, cela ne conduit pas “pour l’instant” à dégrader la qualité de service pour les Montrougiens.

-> Vote Montrouge en commun – Contre.

  • Acquisition du terrain du CAM

Intervention de Montrouge en commun pour demander ce qui empêchait le maire de conduire les projets affichés avec le propriétaire actuel.

-> Vote Montrouge en commun – Abstention.

Retrouvez toutes les interventions de vos élu·e·s socialistes : psmontrouge.net/interventions-cm.

Vos élu·e·s socialistes : psmontrouge.net/vos-elu·e·s-socialistes, pour les contacter : psmontrouge.net/contactez-vos-elu·e·s

Partagez !