Face à l’école publique sacrifiée, la majorité muette …

À Montrouge nouveau tour de vis pour l’École publique à la rentrée prochaine avec des fermetures de classes dans le primaire et des réductions importantes d’heures de cours dans les collèges et lycées. Cela viendra s’ajouter aux non-remplacements récurrents des enseignants absents qui gangrènent nos écoles. Dans tous les collèges publics, des « groupes de niveau » dont l’inefficacité est déjà démontrée, doivent être mis en place.

Avec des moyens supplémentaires ? Non !

En siphonnant toutes les heures aujourd’hui dédiées aux dédoublements de classe en langues et en sciences ou à des projets artistiques ou sportifs. Voilà ce qu’est le « choc des savoirs » voulu par le Premier ministre, qui loin d’améliorer les conditions d’enseignement fracasse encore un peu plus le service public d’éducation. Les parents se sont mobilisés fin mars pour réclamer plus de moyens pour l’École publique dans notre ville. Tous les élus de gauche étaient présents en soutien. Aux abonnés absents : le Maire et sa majorité. Rien de surprenant : ils sont pour la réforme Attal…

Joaquim Timoteo, Flora Claquin, vos élu.e.s socialistes du groupe MONTROUGE en commun

Montrouge Magazine n° 173 Avril 2024

Retrouvez les tribunes de vos élus  en suivant ce lien https://www.psmontrouge.net/vie-municipale/tribunes

Partagez !